Dolly Parton : “la Mae West de Nashville”.

étoiles H2

 

Lorsque l’on entend le mot “country”, ça sent un peu trop le “redneck” (que l’on pourrait traduire par « bouseux ») pour nos narines délicates !

Avec ses brushings et sa poitrine XXL, Dolly ne colle pas au prétendu “bon goût”. Mais son sens de la répartie et son autodérision, rajoutent du charme au génie d’une des plus grandes autrices-compositrices-interprètes de tubes inégalés et song-writer talentueuse. Et dans ce monde où tout est chaos, une créature blonde surnaturelle peut encore nous sauver : Dolly Parton ! Excusez du peu !

 

 

sainte dolly- icone-country music-

crédit photo:@Ubuy.com

 

Sainte Dolly

étoiles H3

 

Véritable légende vivante qui continue de remplir les stades à 78 ans, Dolly est aussi celle, qui a écrit “Jolène” et “I Will Always Love You” le même jour, en 1973. Icône des féministes depuis plusieurs décennies, elle est aujourd’hui plébiscitée par toute la communauté LGBT.

C’est une reine du glamour tirée à quatre épingles mais aussi une femme d’affaire puissante dont l’empire inclus un parc d’attraction “Dollywood” dans son Tennessee natal.

Mais Dolly est aussi une authentique philanthrope, qui a travers un programme de lutte contre l’illettrisme, envoie gratuitement des livres à des millions d’enfants. Et pour couronner le tout, elle a versé un million de dollar de sa fortune personnelle pour aider la recherche sur le Covid 19 (et refusé tout passe-droit pour le vaccin Moderna).

Dolly est bien plus qu’une chanteuse, c’est une déesse, une sainte auréolée de perruques blondes platines. Et dans ses concerts on voit communier partisans de Trump et jeunesse queer LGBT. Dolly est une bénédiction !

 

 

dolly parton- pop art- chanteuse country - icone

crédit photo: @Pinterest

 

Country Girl

étoiles H3

 

Dolly Rebecca Parton voit le jour le 19 janvier 1946 dans une bourgade du Tennessee, au sein d’une famille de fermiers extrêmement pauvres. Elle grandit dans une cabane sans eau ni électricité avec ses douze frères et sœurs.

 

La musique est omniprésente dans le foyer familial. A cinq ans à peine, elle touche sa première guitare et à l’aube de l’adolescence elle se met à chanter et gagne en notoriété dans des émissions de radios locales. En 1959, elle se retrouve propulsée sur la scène du Grand Olé Opry à Nashville où elle rencontre “l’homme en noir “: Johnny Cash.

En 1964, Dolly finit le lycée et déménage à Nashville, capitale de la Country, où elle parvient à décrocher un contrat en tant que parolière. Trois ans plus tard, elle réalise son premier album : “ Hello, I’m Dolly” et se fait connaitre du grand public, notamment avec le titre : ”Dumb Blonde” qui la propulse dans le top 30. A travers cette chanson, Dolly affirme que la couleur de ses cheveux ne définit pas son intelligence, qu’elle refuse d’être manipulée et que les blondes sont loin d’être crédules.

 

 

dolly parton- début de carrière- Nashville- country music

crédit photo:@Pinterest

 

 

C’est à ce moment-là qu’elle rencontre l’homme d’affaire Carl Thomas Dean, avec qui elle est toujours mariée. Ils forment un couple discret et Carl restera toujours à l’écart des projecteurs. Des centres d’intérêts différents, une bonne dose d’humour et de complicité sont la clé de leur longévité ! Peut-être aussi leur choix de ne pas avoir eu d’enfants ?  Au cours d’une interview, Dolly a déclaré que le destin l’avait amenée à être une mère pour tout le monde, au lieu de l’être simplement pour ses propres enfants.

 

dolly parton -carl thomas dean- époux-

crédit photo:@Pinterest

 

Dolly Mania

étoiles H3

 

A partir du milieu des 70’s, sa popularité ne cesse de grandir grâce à un show TV, mais aussi avec le fameux tube “Jolène” qui lui aurait été inspiré par une employée de banque rousse sur laquelle son mari fantasmait.
Cette “Jolène”, objet de tous les soupirs, ne plaide pas que pour sa paroisse, mais pour toutes les épouses bafouées. D’une façon générale, Dolly détourne les codes de la Country.

 

dolly parton- nashville 1976- star- country musci

crédit photo:@Pinterest

 

A ce jour, il existe plus de 400 reprises dans le monde de Jolène : des White Stripes à Miley Cyrus.

Autre grand succès populaire, le titre : “I Will Always Love You” rendue célèbre par Whitney Houston en 1992, même si au départ, c’était Elvis Presley qui souhaitait enregistrer sa propre version.

“J’étais invité au studio pour rencontrer Elvis et le regarder enregistrer ma chanson. C’était la chose la plus excitante qui me soit jamais arrivée. Qui n’aime pas Elvis ? ”

Mais après une discussion intense avec le Colonel Parker avant la session, ce dernier lui a dit :

Vous savez que nous devons avoir au moins la moitié des droits sur toute la chanson qu’enregistre Elvis ? C’est la règle”

Et Dolly lui répond aussitôt : –

“Non, je ne savais pas, mais ce n’est pas MA règle !”

Si bien que Dolly pleura toute la nuit de n’avoir pu faire enregistrer cette chanson à Elvis qui l’adorait. Avec son franc-parler et son grand cœur, Dolly a développé un talent que ses perruques masquent parfois : celui d’écrire des chansons ! Elle en a signé plus de trois mille, une performance qui lui a value la récompense suprême dans la plus prestigieuse catégorie des “Halls of Fame”.

 

 

Icône de mode

étoiles H3

 

Dolly Parton pourrait être la fille spirituelle de Jayne Mansfield ou de Mae West.

Glamour, kitsch, white trash, sexy… La bimbo à la choucroute blonde n’a jamais caché son recours à la chirurgie esthétique. Ses seins sont authentiques : elle les a simplement fait “remonter” et s’amuse à dire que sa poitrine est une arme de distraction massive.

 

dolly parton- superstar- country music- glamour -kitsch

crédit photo:@NewYorkMagazine.com

 

“Je sais que mon apparence est totalement bizarre et superficielle, mais, à l’intérieur, je suis parfaitement authentique. Ma physionomie est mon problème. J’en dispose à ma guise.”

 

Sa garde-robe scénique reste fidèle au style “pinup redneck”. Vêtements roses scintillants, rien n’est trop tapageur pour elle. Son look signature, ce sont ses perruques volumineuses digne d’une héroïne de John Waters. C’est grâce à sa première coiffeuse qu’elle découvre les extensions et qu’elle rajoute du volume à sa coiffure. Bien plus pratique que les décolorations qui abiment les cheveux ; et puis, avoir plusieurs styles pour les coiffer, s’avère être plus commode.

 

dolly parton- garde robe -glitter- tenues de scènes

crédit photo:@Bussiness insider.com

 

“ J’ai l’air d’être 100% artificielle mais j’aime penser que je suis 100% authentique. Ça coûte cher d’être aussi cheap !”

 

Parfois moquée, son image est pourtant devenue iconique. Alexander Mc Queen, Moschino et Gucci ont réussi un tour de force en mettant sur les podiums les blousons à franges de Dolly, ses minirobes pailletées ou ses brushings XXl pour les remettre au goût du jour.

dolly parton- inspiration mode- gucci - icone

crédit photo:@Pinterest

 

Pour son dernier coup d’éclat, Dolly apparait en costume ultra sexy de pom-pom girl, short blanc orné d’étoiles, nombril à l’air et plastique de rêve, pour le concert donné à la mi-temps d’un match de la NFL chez les Dallas Cowboys. Dolly superstar, elle vole la vedette ce soir de Thanksgiving, interprétant “We are the champions”, lance des baisers et déchaine la foule. Cela entrainera une multitude de critiques sur cette tenue jugée  » inappropriée » pour une femme de son âge, faisant grincer les dents des plus conservateurs. Mais qu’importe, Dolly assume “Allez-vous faire foutre !”

 

dolly parton- NFL- pompom girl- superstar

crédit photo:@RichardRodriguez- Getty images

 

 

Sur tous les fronts

étoiles H3

 

Au milieu des années 1990 quand les radios cessent de passer ses disques, Dolly Parton enregistre trois album à la suite de bluegrass, empoche quelques Grammy Awards de plus, et rallie une foule de nouveaux fans. Parmi les plus fidèles : Patti Smith, Les White Stripes, Mick Jagger et sa fille spirituelle Miley Cyrus qui en fait sa marraine de cœur. Tant est si bien qu’elle enregistrera deux albums de merveilleux trios avec Linda Ronstadt et Emmylou Harris, deux “Country Queen”.

 

trio-bluegrass- harris - ronstadt- parton

crédit photo:@Pinterest

 

De la célèbre couverture du magazine Playboy en 1978 en tenue de Bunny, à la brebis clonée Dolly (preuve que Dolly Parton a dépassé le simple cadre musical pour entrer dans l’inconscient collectif), à ses propres shows TV, en passant par quelques films de Noël, ou la fameuse comédie “9 to 5” avec Jane Fonda, et le “Dolly Parton Challenge“ des réseaux sociaux….  actrice ou chanteuse, Dolly captive !

 

rockstar- dolly parton- 2023- nouvel album - rock

crédit photo:@Rollung Stone.com

 

 

Aujourd’hui, la femme aux cent millions de disques est considérée comme un trésor national. Son dernier opus “Rockstar”, un album très rock dans lequel elle dévoile de nombreuses reprises, des chansons originales et des collaborations avec des pointures telles que Paul Mc Cartney, Stevie Nicks, Elton John, Debbie Harry, Sheryl Crow, Lizzo , etc… Retour de hype non, et c’est pas du karaoké !

 

dolly parton- star of country music- guitar player

crédit photo:@Euronews.com

 

Sans jamais se soucier d’en faire trop, elle a construit une image d’elle-même 100% polyester, 100% assumée. Par sa persistance et son audace, la chanteuse Country s’est imposée au fil du temps comme une référence esthétique et musicale et un hymne à l’affirmation de soi.

Une réussite humble qui revendique son appartenance au “white trash”.

Tout le monde aime Dolly ! 💘

 

 

About Me

Hello, moi c’est Debby alias Blondie. Quinqua décomplexée et fière de l’être ! Diplômée en Master Féminité option Rock & Stilettos. En savoir plus…

Catégories