Pocahontas,
sors de ce corps !

Aussi longtemps que je me souvienne, mon amour pour les franges remonte à ma petite enfance, où à l’age de 5 ans, le Père Noël m’avait déposé sous le sapin, une jolie panoplie d’indienne squaw !

Plus tard, dans les années 70, je me rappelle d’un gilet sans manches en suédine camel, un brin beatnik, que je portais sous un sous-pull en lycra assorti un pantalon patte d’éléphant.

Aujourd’hui, cette passion est toujours présente, et les franges s’immiscent dans mon vestaire. C’est une vrai tendance depuis quelques saisons et tous les créateurs l’adoptent.

Mais, attention, on avance sur ce terrain avec délicatesse.

L’origine

Les Indiens d’Amériques étaient des pionniers, et portaient des franges notamment par temps de pluie car elles facilitaient l’écoulement de l’eau sur le cuir. Sur certains vêtements, ces lanières permettaient d’accrocher de petits animaux, et d’autres, servaient d’ornement en perles et coquillages.

Dans les westerns mythiques, les cowboys et cowgirls se l’approprient : Davy Crokett, Buffalo Bill, Calamity Jane, Annie Oakley, et beaucoup plus tard, Clint Eastwood, JonWoight…

Dans les années 20, elle est à l’honneur avec ses robes Charleston, un élan de liberté avec des plumes et des franges permettant le mouvement. Une mode chic comme dans Gasby le Magnifique.

Dans les années 50, la frange se fait rebelle avec les Rockeurs et les Bikers qui s’en emparent.

 

Un vent d’ouest souffle sur la mode

Dans la mode justement, c’est Ralph Lauren, le novateur.

Il propose régulièrement, à chaque collection des vêtements frangés qui symbolisent un coté «Wild », grands espaces, liberté, évasion.

Nina Ricci, Céline, Calvin Klein, Isabel Marant, Thierry Mugler ont réhabilité le retour de la franges sur les podiums…. Et depuis, beaucoup de marques l’ont adoptées, elle se décline à l’infini dans les boutiques en divers styles : éthnique, vintage, clinquantes, colorées, sexy.

Stylée comme
une Amazone des temps modernes

Même si vous n’etes pas Dolly Parton, ni envie de ressembler à une entremetteuse de saloon, osez les franges !

Une pièce forte: c’est mon cas ! Gros craquage chez Claudie Pierlot ! J’ai trouvé la veste en daim de mes rêves, caramel, et d’un cuir magnifique. Je l’associe avec un jean et une belle chemise dorée ; je l’intègre totalement à ma garde robe quotidienne.

 

Des chemises, des cardigans, des ponchos, des bottines: sans modération !

Dans les friperies ou les E-Shop « seconde main »vous ferez des affaires : bottines daim frangées « d’Isabel Marant », kimonos de chez « Wild », Western shirts vintages de chez « Lewis » sacs M de « Maje » etc…

Rien ne vous empêche de customiser une pièce : achetez vos franges dans une mercerie et le tour est joué. Aérienne, elles donnent du corps à la silhouette.

Portez la frange à même le corps, pourquoi pas en lingerie ? Offrez vous le luxe de jouer une vamp burlesque pour affoler ses sens !

Des bottines à franges : j’adore ! Peep toes, bottes, santiags ou cuissardes : il y a de quoi fantasmer !

Abusez ou pas de la frange, savoir composer son look en évitant les « fashion faux-pas »(dans ce cas là, on ne mixe strass et paillettes)

Bohème façon Coachella ou stylée avec un trench-coat en cuir frangé, version chic ou rock, on dit Oui !

Ayez de l’audace : ça renforce le caractère !

About Me

Hello, moi c’est Debby alias Blondie. Quinqua décomplexée et fière de l’être ! Diplomée en Master Féminité option Rock & Stilettos. En savoir plus…

Catégories