Sulfureux Bikini !

Bikini story

Spontanément, quand je pense au bikini, je vois l’image d’Ursula Andress qui sort de l’eau, sculpturale, dégoulinante, portant un maillot de bain sexy, soutien-gorge noué sous la poitrine, un bas triangle ajusté d’une ceinture sur les hanches, fatale, telle une Vénus.

crédit photo@pinterest

Mais Cocorico ! C’est en 1946, que le français Louis Réard invente le bikini.

C’est en observant les femmes retrousser leur maillot de bain pour bronzer que lui vient l’idée de créer le plus petit maillot du monde. Il s’agit d’un soutien-gorge et d’une culotte composée de deux triangles reliés par une corde. Son nom : le Bikini !

Inspiré du 1er essai nucléaire dans l’atoll de Bikini aux Iles Marshall, il trouve que ce nom est parfait pour ce maillot, faisant l’effet d’une bombe !

Avant même sa présentation officielle à la piscine Molitor de Paris, la pièce fait scandale et aucun mannequin professionnel de l’époque n’accepte de le porter. Il engage alors une stripteaseuse de Casino de Paris pour le faire. C’est la polémique : surtout pour le bas du maillot trop échancré qui dénude les hanches et les fesses.  

En 1949 le bikini est interdit sur les plages de France, Belgique, Italie et Espagne. 

crédit photo:@leparisien

 

 

L’ancêtre du bikini et la Sirène scandaleuse !

Dans la Grèce antique et à l’époque romaine, les femmes portaient des bandeaux et des culottes pour participer aux tournois sportifs.  

 

Mais l’histoire du bikini prends un autre tournant en 1907 avec la nageuse australienne “Annette Kellermann”. Cette pionnière de la natation synchronisée, tente la traversée de la Manche à 19 ans , mais, au bout de dix heures, abandonnera à cause d’une eau glacée à 11°. A cette époque, les maillots de bain étant lourds et encombrants, elle crée un prototype sans manches, près du corps, qui couvre tout, du cou aux orteils.

Mais “la sirène” ne s’arrête pas là et décide de couper les jambes de son maillot pour plus de praticité. Scandale ! Cette audace lui valut une amende sur une plage de Boston, elle sera même conduite au poste de police et arrêtée pour indécence.

Cette histoire fût un véritable tohu-bohu dans les journaux, mais lança la tendance du maillot 1 pièce.

crédit photo@alamy

 

Atomique !

Dans les années 40, Jayne Mansfield, Rita Hayworth, Ava Gardner, et les pinups et danseuses de music-hall, arborent de superbes maillots deux pièces de plus en plus légers et l’émancipent. Toutefois, un problème de taille “ le code Hays” : un ensemble de règles en vigueur à Hollywood, interdisant de montrer le nombril est rédigé dans un contexte où les scandales font rages dans l’industrie du cinéma.

Mais en 1953, en France, grâce à Brigitte Bardot, alors jeune starlette, le bikini devient un “must-have” lorsqu’elle se fait photographier sur la plage du Carlton au festival de Cannes : elle s’exhibe sans pudeur, avec toute sa candeur… Et en 1956, dans le film : “Et Dieu créa la femme”, elle envoûte le monde entier avec son bikini outrancier.

Dalida, en 1960, nous raconte l’histoire en chanson d’une jeune fille timide qui n’ose pas se montrer en maillot de bain sur la plage avec son Itsy Bitsy petit Bikini …

crédit photo:@pinterest

Les Etats Unis se mettent à la tendance deux ans plus tard avec Ursula Andress qui pose en bikini blanc, créature sculpturale sur une plage jamaïcaine, dans le 1er volet de “James Bond contre Docteur No”. Ce bikini la transforme en star planétaire.

Plus tard, Raquel Welch, dans le film “Un million d’années avant J.C” marque les esprits avec son bikini en peau de bête et fait d’elle un sex symbol.

crédit photo:@pinterest

Et comment ne pas citer la pulpeuse Pam Grier dans les années 70, qui lança la mode du bikini en crochet (très tendance cet été). Dans le film “Coffy”, elle fait monter la température d’un cran, la panthère noire de Harlem, reine des films de la “blaxploitation”, contre-culture américaine.

crédit photo:@visual

Pas une ride !

Hot, subversive, insouciante, ce sont les années 50 et 60 qui ont redéfini les contours de notre féminité, mais aussi dicté de nouvelles normes esthétiques.

Aujourd’hui, le bikini n’a pas dit son dernier mot, à en croire le nombre de marques de maillots de bain qui ont vu le jour et se décline en string, monokini, tankini, microkini …

Surfeuses, stars de la pop, exotics dancers, influenceuses… Prenez-vous pour une James Bond Girl ou une naïade des mers du Sud. Exit les normes de beauté ! Révélez-vous et soyez vous-même libres et audacieuses !

crédit photo:@pinterest

L’histoire du bikini est une histoire de chair, de censure, de provocation, mais toujours porteur d’une belle sensualité : un vêtement qui fait des vagues, alors, go-go les Charlies Angels !

 

 

About Me

Hello, moi c’est Debby alias Blondie. Quinqua décomplexée et fière de l’être ! Diplomée en Master Féminité option Rock & Stilettos. En savoir plus…

Catégories